Jouer sur un Blues comme George Benson

george benson

Salut tout le monde, aujourd’hui on continue la série sur George Benson et on va voir ensemble un de ses solos sur un Blues tout simple.

Je vous ai choisi pour l’occasion le morceau intitulé The Sweet Alice Blues paru sur son premier Album – The New Boss Guitar (1964 – label Prestige). C’est un Blues en Sol avec une grille on ne peut plus basique. Zéro piège.

12 bar blues

Le côté Jazz est marqué par le Swing de batterie de Montego Joe et le thème joué par le saxophoniste Red Holloway, tous les deux membres du Jack McDuff quartet qui accompagne Benson sur cet album.

Je vous ai relevé la première grille du solo de George où l’intérêt se situe dans le fait qu’il va jouer très simplement sur la gamme blues, loin des phrasés plus véloces et harmoniquement plus complexes qu’on lui connait dans des registres be-bop et hard-bop.

N’oublions pas qu’à la racine du Jazz, il y a cette simple grille de Blues en 12 mesures, et que c’est un passage obligé d’apprendre à improviser dessus correctement avant de continuer son chemin dans les arcanes du jazz.

Si vous voulez voir la vidéo avant de vous lancer dans les explications détaillées mesure par mesure, c’est ici !

 

Vous pouvez récupérer la partition Guitar Pro / PDF gratuitement ici !

Je récupère gratuitement la partition aux formats Guitar Pro / PDF

Sur ce, passons à l’analyse !

Tout le solo est joué sur du Sol mineur pentatonique / Blues mais ce qui va être intéressant, c’est le choix des notes par rapport aux accords qui défilent.

Mesures 2 et 3 : Le solo commence réellement à la 2ème mesure de la grille sur le contretemps du deuxième temps en mettant en valeur l’ambigüité entre la tierce mineure et majeure pour rappeler le thème.

La seule note qui vient colorer un peu en dehors de l’accord est le Mi, sixte majeure du Sol.

Notez l’interprétation ternaire des croches !

blues bars 2 et 3

Mesure 4 : Ici on prépare l’arrivée du C7 (IV) en insistant sur la note Do avec un placement rythmique intéressant basé sur un décalage d’accents (à contretemps, puis sur la deuxième double, puis sur le temps, puis sur la 4eme double).

blues bar 4

Mesure 5 : La progression évolue sur le IV. On vient brièvement chercher le Ré, seconde majeure du Do, avant de redescendre vers la quinte (Sol) pour mieux mettre en valeur la 7eme mineure (Sib), tellement blues.

blues bar 5

Mesure 6 : Ici on prépare le retour sur le I (Sol) en mettant en valeur la tonique du G7 avec la quinte et la sixte avant de faire la transition sur la mesure suivante avec LE bend blues par excellence (tierce mineure vers tierce majeure).

blues bar 6

Mesures 7 et 8 : On reviens sur deux mesures de G7 et Benson joue ici une simple descente sur la gamme blues, en couvrant deux octaves et en découpant la descente en trois temps. Regardez comment il brise la monotonie de la descente en repartant sur des notes plus aigües ou en brisant le débit.

blues bar 7 et 8

Mesure 9 : Il conclut sa longue phrase sans prendre en compte l’accord de D7 (V) qui vient d’arriver dans la progression (indifférence harmonique). Il laisse respirer un peu car il vient d’en dire beaucoup et prépare une relance sur l’accord suivant, C7 (IV).

blues bar 9

Mesure 10 : Il va mettre ici en valeur l’accord de C7 en prenant appui sur la quinte de l’accord (très courant), et en faisant une montée sur la gamme blues avec le chromatisme entre tierce mineure et majeure qui va bien. Il prépare ensuite la chute sur le I en se recentrant sur le G7.

blues bar 10

Mesure 11 : Il termine comme il a commencé, en rappelant le thème ultra blues avec cet éternel jeu entre les deux tierces. Pour préparer ensuite la deuxième grille, mais ça sera à vous de le relever !

blues bar 11

 

Pour conclure

Et bien en voilà un bel exemple de solo Blues, un vrai cas d’école ! Prenez le temps de le travailler lentement car il pourrait bien vous permettre de débloquer des choses sur votre impro blues.

Ici ce que vous devez retenir, c’est que vous pouvez faire un super solo qui sonne sur une seule position de penta (aller peut-être un bout de 2eme), à condition de faire des phrases qui ont du sens par rapport aux accords qui défilent derrière.

Et ça on apprends à le faire en détails avec l’aide de la théorie qui va bien dans ma formation sur l’impro !

Découvrir ma formation sur l’impro

 

Partagez l'info, merci à vous !
Sam
 

Quelques informations sur l'auteur. Je m'appelle Samy Alami et je suis un guitariste passionné depuis plus de 25 ans. J'ai commencé la guitare classique à 6 ans en école de musique avant de continuer par moi-même à l'adolescence avec la Folk puis l'électrique. La guitare a d'abord commencé par être une passion avant d'être un métier, et c'est après des études et un début de carrière en tant que géographe que je suis retourné au conservatoire pour valider un Diplôme d'Études Musicales (D.E.M) en Musiques Actuelles. J'ai continué ensuite en tant que professeur de guitare et de solfège en école de musique tout en jouant dans différentes formations musicales professionnellement. J'ai créé le blog et la chaîne YouTube hack-ta-guitare en 2017 afin de partager ma passion et mes connaissances avec les guitaristes francophone. Je considère que la compréhension de l'instrument et de la musique doit être accessible à tous et que c'est la condition nécessaire pour une vie de recherche et d'épanouissement dans la musique. Bienvenue à vous donc, Et bonne gratouille !

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments

Leave a Reply: