Comment maitriser les changements de signature rythmique

Salut à tous, je profite d’avoir terminé une transcription en cours du morceau de prog/rock « The Charm Offensive » du groupe Oceansize pour écrire un article sur l’approche et la maitrise des changements de signature rythmique. Si vous jetez un œil à la partition, vous allez vite comprendre pourquoi c’est un bon exemple 🙂 ! Je vous conseille de l’avoir ouverte sous vos yeux pendant la lecture de cet article.

Si vous voulez le format Guitar Pro, il vous faut me laisser un email où vous l’envoyer via le formulaire ci-dessous.

Recevez la partition au format Guitar Pro !

N.B. Vous serez automatiquement inscrit à la newsletter du site. Désinscription possible à tout moment.

Définition

Aller, même si vous savez à priori de quoi on va parler, je cale quand même une petite définition succincte.

On parle de changement de signature rythmique lorsqu’il y a un ou plusieurs changement de chiffres indicateurs de mesures au cours du morceau.

Par exemple quand on passe d’une mesure en 4/4 à une mesure en 3/4 ou encore d’une mesure en 11/8 à une mesure en 7/4…

On peut trouver des changements de signature rythmiques dans tous les styles mais c’est particulièrement adoré dans les rythmiques triturées de prog/math rock/metal. Cela enrichi considérablement le morceau mais peut parfois devenir « brainfucking », à la fois pour celui qui l’écoute…et pour celui qui le joue.

Quels sont les principaux problèmes rencontrés habituellement ?

Un changement de signature rythmique bouleverse toujours le cours de la pièce jouée. Si on en liste les effets, cela nous donne :

  • changement de groove
  • changement de débit (noire/croche, binaire/ternaire)
  • changement de l’emplacement des accents dans la mesure

Généralement, cela a pour conséquence chez le musicien de lui causer des difficultés pour compter les temps de la mesure, et à garder le bon groove. Le risque est alors important de modifier l’allure (on accélère ou on ralenti) et de décaler tout le groupe.

Pour résoudre ces problèmes, je propose les méthodes suivantes.

Comment bien compter les temps en simplifiant les mesures

Les mesures se décomposent en fonction des temps forts ou faibles et des accents qu’elles contiennent. Par exemple, pour compter une mesure en 7/8, vous n’allez pas compter toutes les croches dans votre tête. En fonction de comment elle a été écrite, vous la décomposerez en 3 + 2 + 2 (accents sur la première, quatrième et sixième croche) ou en 2 + 2 + 3 (accents sur la première, troisième, cinquième croche). Ainsi, dans votre tête devra résonner par exemple 1 2, 1 2, 1 2 3, 1 2, 1 2, 1 2 3…

Un bon exemple de mesure en 9/8 est le titre « Blue Rondo à la Turk » de Dave Brubeck. Si vous écoutez le thème principal, on le décompose bien en 2 + 2 + 2 + 3 en mettant l’accent sur la première, la troisième, la cinquième et la septième croche.

Pour revenir à Oceansize, si vous prenez les mesures de l’intro (lorsque la guitare est rentrée) et du premier couplet en 11/8, vous remarquez qu’on joue quatre noires et une noire pointée. Si on divise tout ça en croche, en sachant qu’il y a deux croches dans une noire et trois croches dans une noire pointée, on décompose la mesure ainsi :

  • Si on compte à la croche uniquement -> 1 2, 1 2, 1 2, 1 2, 1 2 3.
  • Si on compte à la noire et à la croche, on va d’abord compter les quatre première noires et on pensera la noire pointée comme trois croches. Notez d’ailleurs sur le couplet comment la deuxième guitare souligne ces trois dernières croches avec un petit gimmick chromatique.
  • Notez également comment la batterie marque bien chacun de ces accents sur les toms. On entends très bien 1 2 3 4 (1 2 3!)

Bien compter les mesures et être capable de les battre en frappant dans ses mains est déjà un bon début pour se mettre le groove dans la tête. Encore reste-t-il à le jouer avec précision sur son instrument. Le secret pour rester bien en rythme, c’est le sacro-saint Débit !

Bien garder le débit à la main droite

Le débit main droite vous aide à rester carrer et à bien tenir le rythme. Parfois, même après des années de pratique, on peut se laisser aller à jouer certaines notes en aller ou en retour sans prendre en considération si la croche qu’on joue est vraiment en bas ou en l’air : c’est mal 🙂 !

Pour le débit, retenez bien ceci :

votre main droite doit toujours conserver le débit de la plus petite unité de temps de la mesure que vous jouez.

Si c’est une double croche, votre main droite balance en double croche, si c’est une croche, en croche etc.

Si on reprends les mesures d’intro d’Oceansize, on peut quand même prendre deux débit différents dans une seule mesure. On peut penser les quatre noires avec un débit de noire à la main droite et la noire pointée avec un débit de croche à la main droite.

Changements de signature rythmique en conservant la valeur du temps

La valeur du temps est donnée par le chiffre indicateur de mesure du bas. C’est le 4 du bas dans le 4/4 ou le 8 du bas dans le 11/8. 4 veut dire qu’un temps est une noire, 8 que c’est une croche…

Si on joue les mesures 18 et 19 de la partition (page 2), il est impératif de tout décomposer à la croche. Vous passez d’une mesure en 11/8 à une mesure en 7/8 et il vous faut bien marquer le débit main droite à la croche de façon à ce que vous soyez bien en l’air sur les demi-soupirs et que vous attaquiez la dernière croche de chaque mesure en aller.

Changements de signature rythmique avec modification de la valeur du temps

Cela se complique encore plus mesures 22 et 23 (page 2) lorsque vous passez d’une mesure en 11/8 à une mesure en 6/4. La clé, c’est de continuer à battre un mouvement de croche à la main droite par dessus la noire pointée pour ne pas se perdre.

Si on décompose les mouvements de médiator sur la mesure 23, ça nous donne :

  • en bas sur la première croche
  • en haut sur le demi-soupir
  • en bas sur la première partie de la durée de la noire
  • en haut sur la deuxième partie de la durée de la noire
  • en bas sur la croche
  • en haut sur la noire pointée, en bas sur la deuxième et en haut sur la troisième partie de la noire pointée
  • en bas sur la croche
  • en haut sur la noire, en bas sur la seconde partie de la noire
  • en haut sur la dernière croche.

Marquer les accents

Accentuer les accents permet de bien faire vivre le groove et de comprendre l’esprit de la mesure. Cela donne également du relief et des repères. Je passe rapidement dessus, c’est une évidence !

Travail au métronome

Ciblez les mesures qui vous posent problème, activez votre fonction de boucle de votre logiciel de partition, et jouez les deux mesures concernées par le changement de signature à faible tempo. Puis augmentez graduellement jusqu’à  ce que ça rentre parfaitement !

Rappelez-vous que notre cerveau gère mal beaucoup de nouvelles informations à la fois. Il faut toujours décomposer le problème de manière à n’en traiter qu’un à la fois. Par conséquent, ne commencez pas à travailler deux mesures qui vous posent problème si vous ne les maitrisez pas l’une et l’autre séparément.

Une fois que vous maitrisez bien les mesures en question, vous pouvez utiliser votre métronome pour faire quelques exercices. Vous pouvez par exemple vous entrainer à jouer un peu devant, puis un peu derrière. Cela va vous faire énormément progresser en groove.

Conclusion

Pour résumer, pour progresser en rythmes tordus, il vous faut :

  • décomposer les mesures en fonction de leurs accents
  • garder un débit rigoureux à la main droite en fonction de la plus petite unité de temps de la mesure jouée
  • marquer les accents
  • travailler au métronome

Voila à peu prêt tout. Personnellement j’aime beaucoup jouer ce genre de morceau. Je trouve ça jouissif. Les changements de groove et de signature, quand c’est bien utilisé, tirent le morceau vers de nouveaux horizons, renforcent les mouvements de tensions et de relâchement. Je trouve ça plus riche. Et ça fait toujours plaisir de terminer sur un énorme riff bien lourd !

J’espère que ces quelques conseils vous auront été utiles. N’hésitez pas à ajouter vos propres suggestions dans les commentaires ci-dessous car je suis sûr qu’il en manque encore plein. Si vous avez des questions ou des corrections à apporter à la transcription également, n’hésitez pas à m’en faire par dans les commentaires.

A bientôt !

Samy.

Partagez l'info, merci à vous !
Sam
 

Sam, votre humble auteur est un passionné de guitare. Il doit d'ailleurs être en train de jouer en ce moment ou de tourner une nouvelle vidéo ;).

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments

Leave a Reply: